Comment transformer sa performance industrielle ?

Qualité, coûts, délais & besoin en fond de roulement. Comment progresser rapidement sur l’ensemble de ces métriques et transformer durablement la performance industrielle de son usine ?

René Ronchetti, Directeur Général de Vallorbe Swiss, leader mondial de la lime haut de gamme témoigne des résultats obtenus lors de la mission de transformation industrielle menée par Ubiquitiz Consulting en partenariat avec Niji.

Extraits en image.
Transcription de la vidéo
Quelle est l’activité de Vallorbe Swiss ?

Les Usines métallurgiques de Vallorbe ont été créées en 1899.

Aujourd’hui, nous sommes leader mondial de la lime haut de gamme et des limes de précision, avec une partie importante pour le marché forestier pour lequel nous faisons des limes qui servent à l’affûtage des chaînes de tronçonneuse, et une autre partie qui est rassemblée sous le nom de “BHI” − Bijouterie, Horlogerie, Industrie − qui représente à peu près 30 % de notre marché.

Pourquoi avoir fait appel à une mission de conseil ?

Nous avons toujours su adapter notre productivité face à nos concurrents étrangers. Ces dernières années la concurrence des pays émergents est devenue plus importante. J’ai donc décidé de lancer un projet de transformation pour la production du secteur “BHI”, afin de faire un saut de productivité.

Nous avons du savoir-faire en interne, notamment pour tout ce qui est automatisation des machines, mais j’ai considéré qu’il valait mieux avoir un point de vue externe surtout pour la partie organisation, flux de production, process et mesure de performance.

Pourquoi avoir choisi l’offre commune d’Ubiquitiz Consulting et Niji ?

Face à cet enjeu très important, nous avons fait un appel d’offres et consulté trois cabinets, que nous avons invités à faire un tour d’usine et à nous présenter une première approche.

Notre choix finalement s’est porté sur Ubiquitiz Consulting et Niji car déjà, pendant la visite, nous avons remarqué qu’ils avaient des questions très pertinentes et claires.

Dans leur proposition, il y avait déjà des actions concrètes et des objectifs présentés comme atteignables qui nous semblaient aussi très réalistes.

Quels ont été les principaux apports de cette mission pour Vallorbe Swiss ?

Dès la première partie qui était la phase d’étude, les consultants ont commencé par bien embarquer les équipes, qui sont souvent un peu sceptiques lorsqu’il y a des externes qui viennent. Donc ça a bien fonctionné.

Il y a eu une analyse rapide de la situation, et déjà pendant la phase d’étude, il y a eu quelques actions, des quick-wins qui ont émergé et été mis en places.

Vu que l’étude a été bien menée, et s’est terminée comme l’offre avec un plan d’action concret ainsi que des objectifs ambitieux mais atteignables, nous avons décidé de garder Ubiquitiz Consulting et Niji pour nous accompagner dans la mise en œuvre.

Le chef de projets vient sur place régulièrement, et nous avons continué à avoir une bonne motivation et un bon embarquement des équipes responsables.

De la mise en œuvre jusqu’à aujourd’hui, donc cinq mois plus tard, nous avons pu faire des gains de productivité de 300 000 CHF, avec un objectif dans le plan sur 3 ans de 3 MCHF. Nous avons réduit de 36 % les délais d’écoulement, et nous avons su diviser l’encours par deux. Nous avons beaucoup avancé sur le traitement des goulots, qui constituaient un souci majeur avant cet exercice.

Comment va se dérouler la suite ?

Nous allons continuer à travailler ensemble au moins jusqu’à la fin de l’année pour poursuivre la mise en œuvre du projet. Après, il faudra que nos équipes reprennent tout ce qui a été mis en place, et commencent à piloter et diriger la transformation de manière autonome.
Nous sommes là où vous êtes. Nous venons à vous pour vous apporter les solutions dont vous avez besoin.